Atelier de plaidoyer pour une réforme électorale apaisée en Côte d’Ivoire

 Dans un arrêt historique rendu le 18 novembre 2016. , la Cour Africaine des Droits de l'homme et des peuples(CADHP) demande à la Côte d’Ivoire de reformer sa loi sur la commission électorale (CEI) pour la rendre conforme à ses engagements internationaux.

Cet arrêt, s’il est exécuté conformément à l’esprit et à la lettre de la Cour, est un grand pas en avant pour la promotion de la démocratie et des droits de l’homme et pour la prévention de la violence électorale et/ou post-électorale.

 

Il doit être perçu comme un effort de la communauté africaine d’éradiquer les violences électorales. Aussi, à moins de 30 mois des élections présidentielles de 2020, l’occasion est toute trouvée pour engager un plaidoyer en vue d’une réforme bien comprise de la CEI pour des élections transparentes, crédibles et surtout paisibles.

Pour mener à bien ce plaidoyer, l’APDH avec le soutien technique et financier de la fondation Friedrich Ebert organise un atelier de plaidoyer pour une réforme apaisée de la CEI.

Cet atelier de réflexion sur la réforme de la CEI va regrouper les différents acteurs que sont les partis politiques, l’administration, l’assemblée Nationale, la société civile, le Conseil Constitutionnel. Soit une quarantaine de personnes.

NB -  DATE:19 JUILLET 2017        LIEU : Hôtel BELLE Côte     HEURE : 08H 00

Suivez nous sur Twitter

Suivez nous sur Facebook

Web TV

Newsletter

Copyright © 2019 Actions pour la Protection des Droits de l'Homme - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public