Eugène Nindorera : « L’alternance au pouvoir dans les ONG est un indice de bonne gouvernance interne »

Eugène Nindorera, Chef de la division des Droits de l’Homme et Représentant du Haut Commissaire aux Droits de l’Homme de l’ONUCI, a reçu en audience la délégation de l’APDH. Une délégation conduite de son Président Abraham Denis Yaurobat était ce jeudi 25 Septembre 2014 au siège de l’ONUCI, à l’ancien Hôtel Sebreko.


Au terme des échanges, Eugène Nindorera a félicité le nouveau Président Abraham Denis Yaurobat et a salué la volonté d’alternance de pouvoir tant redouté par les ONG et à fortiori par les Etats africains en général. En effet, le Chef de Division, qualifiant l’élection d’une nouvelle équipe dirigeante de l’APDH d’« indicateur de bonne gouvernance interne », a rappelé qu’il ne sert à rien aux ONG de donner des leçons aux politiciens quand elles ne sont pas exemptes de reproches.


Homme d’expérience en matière de Droits de l’Homme, Eugène Nindorera s’est félicité de la notoriété de l’APDH, une organisation stable qui ne doit « se reposer non sur un homme mais sur une équipe ».
Par sa voix, l’ONUCI réitère son engagement à aider la Société Civile sans distinction surtout une société indépendante pour préserver une notion qui leur est chère : les Droits de l’Homme. Car pour lui, si les discours séduisent, les actes eux, prouvent la crédibilité.

Suivez nous sur Twitter

Suivez nous sur Facebook

Web TV

Newsletter

Copyright © 2020 Actions pour la Protection des Droits de l'Homme - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public