L’APDH en ''guerre'' contre le mariage précoce

Le jeudi16 Janvier 2014, le Président de la délégation de l’ONG APDH de Korhogo, El Hadj Moussa Doumbia a été informé par le Directeur de l’EPP Kokaha du mariage forcé d’une élève de CM2 de son établissement. L’élève se nomme Sidibé Assiata. Elle est née le 01 Janvier 2002 à Kaffa S/P Korhogo et est candidate au concours de l’entrée en 6e et du CEPE à l’EPP Kokaha. Entre temps, le mariage devrait avoir lieu le vendredi 17 Janvier 2014.

Aussitôt informée de cette situation, la délégation de l’APDH, ayant pour mission la défense et la protection des Droits Humains, a saisi les autorités judiciaires de la ville de Korhogo qui ont pris une mesure pour empêcher ce mariage d’une autre époque.

Les parents de la jeune élève ont été entendus et sensibilisés avec le concours du Président de la délégation APDH de Korhogo sur les dangers et risques liés à cette pratique. Cette action s’inscrit résolument dans la volonté de l’APDH de freiner le phénomène des élèves mères dans le milieu scolaire et de donner la chance aux jeunes filles d’aller à l’école. Les mis en cause ont pris l’engagement de ne plus s’adonner à une telle pratique. ‘’Plus jamais ça’’ ont-ils dit.

Le mariage a été annulé. Et la petite fille de 12 ans a repris le chemin de l’école le mardi 21 janvier 2014.

L’APDH voudrait remercier les autorités administratives de la ville de Korhogo, notamment les autorités judiciaires et la gendarmerie, qui ont contribué à empêcher ce mariage.

L’APDH les invite également à plus d’engagement et de vigilance afin d’éradiquer de telles pratiques dans nos communautés.

Pour l'APDH

Le Secrétariat Général

Suivez nous sur Twitter

Suivez nous sur Facebook

Web TV

Newsletter

Copyright © 2020 Actions pour la Protection des Droits de l'Homme - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public