L’APDH à la Fondation Friedrich Ebert!

Une délégation du bureau de l’APDH conduite par son Président Abraham Denis Yaurobat a été reçue en audience, ce mardi 23 Septembre 2014 par le Représentant Résident du Friedrich-Ebert-Stiftung, Martin Johr en compagniede son chargé de programmes Kouamé Adamo. 

Cette rencontre a été l’occasion pour le Président de présenter la nouvelle équipe et de définir les grands axes stratégiques de son action. Prenant la parole, le Représentant Résident Martin Johr a manifesté sa joie de rencontre l’APDH et l’a encouragé dans sa mission de défense et de protection des droits de l’Homme. Il a souhaité que soit établi un certain partenariat entre les deux organisations en vue de faire avancer les questions de droits de l’homme, de gouvernance et de démocratie en Côte d’Ivoire.

 Quant au Président de l’APDH, il s’est réjoui de cette opportunité et a remercié le représentant Résident pour cet honneur fait à son organisation. La rencontre a pris fin par une photo de famille.

Passation de Charge : Le nouveau Président de l’APDH s’installe !

Il est 11 heures, quand le Président sortant Éric Sémien prend place dans la salle de Conférence du QG de l’APDH à Adjamé 80 logements. Le PCA Fallé Tcheya ainsi que le nouveau Président Denis Yoraubat s’installent. En face, la grande famille des défenseurs des droits de l’Homme au sein de cette structure assiste à la passation de charge.


Le juge Fallé, se prononçant en premier, rappelle les épreuves traversées par l’APDH au lendemain de la crise post-électorale en Côte d’Ivoire. Pourtant, il a été témoin du travail acharné mené d’une main de maître par le Président Éric Sémien et son équipe.


« Merci pour la confiance, je demeure membre de l’APDH » rassure le Président sortant, dès l’entame de son discours. Il a encouragé son prédécesseur au travail et lui a remis symboliquement les dossiers de la structure.


Le nouveau Président Denis Yoraubat, homme de Lettres et de Challenges, dit être conscient de la difficile tâche mais ô combien passionnante de défenses de Droits de l’Homme.
En plus de ses acquis connus et reconnus, « l’APDH n’a pas fini d’engranger d’autres lauriers » a finit par promettre le Président Denis Yoraubat, ce Jeudi 11 Septembre 2014.

Ateliers de renforcement des capacités des populations riveraines des sites d’exploitation minière de HIRE et d’Angovia (BOUAFLE)

L’adoption du Code minier et l’augmentation du prix de l’or au cours de la  dernière décennie ont entraîné l’expansion rapide de l’exploitation minière, surtout aurifère en Côte d’Ivoire. Les  localités de HIRE et de BOUAFLE (ANGOVIA) en particulier ont connu un afflux d’exploitants miniers artisanaux et industriels.
A HIRE par exemple, deux multinationales se partagent le territoire. Il s’agit de ‘’New-Crest’’ installé  à BONIKRO et à HIRE et ‘’ANDEAVOUR’’, installé sur les terres du village D’AGBAHOU.  Quant à ANGOVIA, l’entreprise ‘’Amara Mining’’ s’apprête effectivement à entrer en productivité, à côté du flux important d’orpailleurs très visibles sur le périmètre.

Lire la suite : Ateliers de renforcement des capacités des populations riveraines des sites d’exploitation...

CDVR : Rapport de fin d’activités et début des indemnisations

Le Président de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR), Charles Konan Banny a remis officiellement son rapport final au Président Alassane Ouattara devant un parterre de responsables d’institutions nationales, de membres du Gouvernement et d’acteurs de la société civile.

 

Abidjan, lundi 15 décembre 2014, l’APDH était dans les murs du Palais Présidentiel de la République de Côte d’Ivoire pour la cérémonie de remise officielle du rapport final des activités de la CDVR.
Clôturant trois ans de travaux, la CDVR a réussi à auditionner 72.483 victimes dont 28.064 femmes et 757 enfants. À cette occasion, le président Charles Konan Banny a rappelé la mission de son équipe, celle « d’œuvrer en toute indépendance à la réconciliation nationale et au renforcement de la cohésion sociale entre toutes les communautés vivant en Côte d’Ivoire par le biais de mécanismes de justice traditionnelle ».

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement Bruno Nabagne Koné s’est félicité, au nom du gouvernement ivoirien de l’avancée du processus de réconciliation nationale : " Comme vous le savez, il y a eu la libération des prisonniers, le dégel des avoirs, le dialogue politique avec l’opposition en plus d’un début de réparation des préjudices."

En effet, parlant des réparations, le Chef de l’État a annoncé la mise à disposition dès 2015 d’un fonds de 10 milliards de FCFA pour l’indemnisation des victimes.

CEREMONIE DE REMISE DES ATTESTATIONS DES STAGIAIRES DE L’APDH

Le vendredi 15 Décembre 2018, s’est tenue la cérémonie de remise des attestations aux stagiaires de l’APDH.
En effet pendant plus de trois mois, ceux-ci ont reçu une formation théorique et pratique sur les différentes thématiques des Droits de l’Homme.

Lire la suite : CEREMONIE DE REMISE DES ATTESTATIONS DES STAGIAIRES DE L’APDH

Suivez nous sur Twitter

Suivez nous sur Facebook

Web TV

Newsletter

Copyright © 2020 Actions pour la Protection des Droits de l'Homme - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public